Logo

Historique, mission et logo

Historique

Les élèves et la population qui fréquentent le Camp peuvent profiter des avantages exceptionnels qu'il leur offre. En effet, le Camp est magnifiquement situé dans les limites de la ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, sur un promontoire qui surplombe le majestueux lac Saint-Jean, l'un des plus spectaculaires du Québec. Sur les hauteurs du mont Résimond-Ratthé, élèves, professeurs et public baignent dans une atmosphère propice à la méditation, la créativité et l'émotion artistique.

Ainsi, l'apprentissage personnel, l'encadrement pédagogique et la vie sociale se font dans des conditions idéales qui laissent aux usagers et aux visiteurs des souvenirs impérissables. C'est pourquoi, année après année, les artistes de toutes disciplines musicales se plaisent à y revenir. Ensemble, professeurs et stagiaires, à l'occasion de récitals et de concerts, éclairent la vie culturelle régionale d'une splendeur incomparable.

Voici les moments marquants de l'histoire du Camp Musical :

Juin 1963 : Première saison du Camp aux abords du lac Saint-Jean, sous la tente, initiée par l'abbé Raymond Tremblay, alors directeur de la chorale Sainte-Cécile.

Les élus du village et de la paroisse de St-Jérôme achètent un terrain appartenant à M. Alphonse Côté. Dès lors, la construction d’une salle de concert et de quelques pavillons débute grâce à une subvention dédiée aux « travaux d’hiver ».

14 juin 1964 : Ouverture du Camp Musical Lac-Saint-Jean sur le site actuel.  La chorale Sainte-Cécile donne le concert d’ouverture accompagnée par le pianiste Jean-Eudes Vaillancourt; 75 élèves s’inscrivent à la première session officielle.

1966 : Avec la permission des autorités religieuses, les sessions de formation sont désormais mixtes. Le Camp Musical accueille 130 élèves répartis dans son bâtiment principal et ses 37 studios répartis dans 6 pavillons.

1969 : Premier concert-bénéfice donné par le Trio de Québec à l’auditorium du Séminaire Marie-Reine-du-Clergé.

1972 : Des 173 élèves inscrits, 50 % proviennent de l’extérieur de la région. Selon le président, M. Maurice Kirouac, ceci démontre que l’organisme dépasse les frontières de la région.

1974 : Le Camp propose des Concerts-Dégustations « Vins et Fromages ». Ce même été, une exposition de 25 huiles sur toile de l’artiste Omer Moisan est présentée.

1978 : L’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean voit le jour. Les premiers concerts de l'orchestre se donnent au Camp et au Musée du Saguenay.

1983 : Fêtes du 20e anniversaire. Plusieurs activités soulignent l’événement : messe, journée des Anciens, grand concert de fermeture avec chœur et orchestre.

1985 : Acquisition du piano de concert Baldwin 9 pi., pièce maîtresse du Camp Musical. Les travaux majeurs d’aménagement d'un plan triennal 1982-1985 sont complétés incluant un centre administratif. Le festival « L’Été Musical du Lac-Saint-Jean » devient la nouvelle appellation pour la programmation estivale.

1987 : Un concert est présenté à la mémoire d’Arthur Leblanc, violoniste; le pavillon Arthur-Leblanc est baptisé en son honneur.

1993 : À l’occasion du 30e anniversaire, le Camp tient une soirée « Hommage aux Bâtisseurs ». Il présente la Chorale Sainte-Cécile dirigée par l’abbé Raymond Tremblay, un concert de l’orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean et une prestation de la chanteuse Claudine Côté.

1998-1999 : Un nouveau plan de développement est déposé et instaure une direction générale permanente qui gère les volets artistique et administratif. 

1999-2000 : Nouvelle ère de modernité : Phase I des rénovations des infrastructures qui consistent en la reconstruction du Pavillon Poulenc et la mise aux normes des bâtiments. Le Camp adopte dorénavant le nom de Camp Musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix cède le terrain et les infrastructures à l’organisme.

2000 : Le Camp Musical obtient le grand prix du jury au Gala Innovation bois (trophée).

2001 : Remise officielle de la médaille de l’Université du Québec à Chicoutimi par le recteur, M. Bernard Angers pour : honorer respectueusement les pionniers, les continuateurs, les mécènes et les administrateurs de cette remarquable institution culturelle; rappeler l'esprit visionnaire et le dévouement des fondateurs et de tous les bénévoles qui ont maintenu bien haut la réputation de ce Camp Musical, depuis maintenant 40 ans.

2006-2007 : Campagne de financement majeure orchestrée par le président du conseil d’administration du Camp, M. Bernard Angers. Objectif : 500 000 $; montant amassé : 880 000 $.  

2009 : Inauguration du Pavillon des Arts d’interprétation, point culminant de la Phase II des rénovations des infrastructures. Tous saluent la beauté et les qualités acoustiques du nouveau bâtiment. La cantatrice Nathalie Choquette partage la scène avec 10 artistes lors des 3 représentations du concert d’ouverture.

2016 : Suite au décès de M. Bernard Angers, le Pavillon des Arts d'interprétation est renommé en son honneur et devient le Pavillon Bernard-Angers.

En 50 ans d’existence, le Camp Musical du Saguenay—Lac-Saint-Jean s’est développé au fil de tentatives et de projets, et non sans avoir dû relever de nombreux défis associés au recrutement et à la consolidation du personnel et du financement. À force de travail et de créativité, toute une équipe de gens passionnés -- administrateurs, bénévoles, professeurs, travailleurs, commanditaires et ambassadeurs – ont forgé le Camp Musical que l’on connait aujourd’hui. 

Organisme régional pivot dans son domaine, le Camp Musical est reconnu comme un équipement majeur de formation, de production et de diffusion culturel partout en province, et même à l’échelle nationale. L’organisme poursuit sa mission, misant sur une vision et une équipe qui rassemble les forces du milieu. 

La mission

« Situé dans un environnement enchanteur et propice au développement musical, le Camp a comme mission d'offrir des stages de perfectionnement en musique classique, particulièrement au cours de la période estivale, de permettre une ouverture sur la diversité musicale, d'allier d'autres formes d'expression culturelle à la musique. »

Le Camp Musical est une institution régionale sans but lucratif, de formation et de diffusion musicales, ayant un rayonnement à l'échelle du Québec et hors Québec, reconnu pour la qualité de son enseignement qui assure le succès du processus d'apprentissage de la musique classique auprès des jeunes et des adultes de tout âge. Durant la saison estivale, on peut y apprécier une programmation de concerts variée et de qualité mettant en valeur des artistes de réputation québécoise, canadienne et internationale.

Le souci de la qualité des services offerts, de l'accessibilité au public et d'un nécessaire partenariat dans le développement des programmes sont des éléments clés constamment intégrés aux opérations régulières.

Le logo

Le logo est inspiré de la déesse égyptienne Hathor (omniprésente dans l'architecture de la nouvelle salle de concert) et de  l'ancien logo du Camp  Musical.

La déesse Hathor est le symbole du bonheur, de la joie et de la musique. Elle est aussi considérée comme une mère nourricière cosmique, en lien avec l'inspiration musicale. Dans l'iconographie égyptienne, elle est représentée coiffée de 2 cornes lyriformes étreignant le disque solaire. Dans le logo, l'utilisation de la forme d'une lyre, ancien instrument de musique, en plus d'évoquer la musique, crée un lien entre l'ancien et le moderne. Cette forme représente aussi un diapason pour symboliser l'universalité de la musique. Il caractérise l'accord d'un instrument ou d'un groupe de musiciens et l'esprit de camaraderies régnant au Camp Musical.

Le cercle au centre, en plus d'évoquer le soleil, symbolise la communication, les idées et la créativité qui circulent sans fin. C'est aussi une note de musique : la ronde et une représentation des instruments de percussion (tambours, cymbales, etc.)

Dans le cercle on retrouve les cinq lignes de la portée. C'est aussi l'illustration du soleil se couchant dans le lac Saint-Jean que l'on peut admirer dans toute sa splendeur à partir du site. La courbe à l'avant dans le soleil évoque le versant de la montagne où est situé le Camp Musical en plus de représenter le profil d'un piano à queue ou d'une guitare.

Les couleurs utilisées, l'orange et le rouge, symbolisent la créativité, l'action, l'énergie et la passion.